Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2009

L'accordéon dans tous ses états

L'accordéon est un instrument extraordinaire. Il fait tout : le rythme, la mélodie (les mélodies), l'harmonie, et son champ du possible créatif est infini. Pour preuve, cette sélection, ces quelques arbres qui cachent cette forêt à bretelles, vers laquelle nous vous incitons fortement à tendre l'oreille. Car, allez savoir pourquoi (enfin on sait, mais avançons...), l'accordéon est souvent réduit à quelques clichés redondants et caricaturaux : il serait d'une génération passée, instrument de bal d'un autre temps. C'est vrai, et le musette a donné vie à nombres de chefs-d'œuvres indémodables sous les doigts d'accordéonistes majuscules (Jo Privat, Marcel Azzola...) qui ne se sont d'ailleurs pas cantonnés au musette. L'instrument est tombé en désuétude, un temps. Puis le jazz s'en est pleinement accaparé (allez écouter, réécouter Richard Galliano, Daniel Mille, Marcel Loeffler et ce petit nouveau David Venitucci), la chanson néo-réaliste bien sûr dans le sillage du rock alternatif ( Têtes Raides, La Tordue, les Ogres de barback et toute leur lignée) a fait beaucoup de bien à l'accordéon. Alors c'est acquis. On les connaît tous, ils nous enchantent et on pense que l'accordéon en a fini. Mais c'est là que vous n'allez pas en croire vos oreilles ! L'accordéon vit encore, voyage et mélange les genres. Vous allez rester pantois, la mâchoire désossée, devant tant d'invention et de créativité.

pochette bartok.jpgBARTOK .-[éponyme] [78 BAR]

Pour démarrer cette sélection, commençons par un groupe que nous connaissons bien, ici, à la médiathèque : Bartok. Certains d'entre vous les ont déjà vu, ils sont venus plusieurs fois nous embarquer dans leur univers sans gravité. Leur particularité : l'enlacement de l'accordéon de Charlotte avec la cornemuse de Julien et la guitare de Joël, un trio audacieux s'il en est. Ce disque sans nom, qui n'empreinte que les chemins de traverse et dont pourtant chaque mélodie vous transperce à ne plus vous sortir de la tête, est aussi parsemé de flûte, de percussions, de mélodica, de piano ou encore de violon. Leur folklore imaginaire, comme ils l'appellent, est une porte ouverte à briser les frontières géographiques et musicales. Si, comme nous, ce disque vous envoûte, il est en vente à la section audiovisuelle. N'hésiter pas à nous le demander.

 

 

pochette pignol.jpgPIGNOL, Norbert .- Féline [92 ANT]

Norbert Pignol joue de l'accordéon diatonique. Aïe. Un mot barbare. Pas de panique, on va la jouer simple : l'accordéon, il est chromatique ou diatonique. Dans le premier cas, une touche égale un son, qu'on tire ou que l'on pousse. Dans le deuxième cas, qui nous intéresse ici, pour une même touche, le son est différent si l'on tire ou si l'on pousse. Mais restons en là, à l'oreille c'est bien de l'accordéon que vous allez entendre. Et tout seul. Accordéon diatonique solo et pas un seul instant d'ennui ou de lassitude, de la magie pure. Les mélodies sont envoûtantes, l'approche est sensuelle et sauvage à la fois, à l'image de l'ombre de ce chat sur la pochette du disque. Féline, assurément !

 

 

pochette motion.jpgMOTION TRIO .- Pictures from the street [91 EUR]

Le disque commence comme un train qui part et qui est censé nous emmener au paradis ("Train to heaven"). ok. On connaît pire destination, alors on suit. On enchaîne sur Paris et on repart dans les Balkans. On virevolte tel une feuille à l'automne, le train chemine sur sa lancée et les gares se télescopent : Argentine, Écosse. Mais qui est donc ce cheminot qui fait voler locomotive et wagons par dessus les barrières ? Un cheminot ? Que nenni ! Motion Trio réunit trois accordéonistes polonais en état de transe qui font faire des bonds de géant à notre piano à bretelles plus que jamais ouvert sur le monde.

 

 

 

pochette laloy.jpgLALOY, Didier .- [Pô-Z]s [91 BEL]

Sur la pochette, un poisson rouge zigzague dans un mixeur, image hautement symbolique de nos vies en sursis. Est-ce une raison pour se laisser abattre, se laisser vaincre par l'air du temps ? Certes non, bonnes gens, ce n'est point là la philosophie du sieur Laloy ! A l'instar de Norbert Pignol, Didier Laloy joue de l'accordéon diatonique. Mais lui a décidé sur ce disque de sortir le grand jeu. On entend à ses côtés le boisé du violoncelle ou de la flûte, le strident des saxophones ou l'énergie des percussions. Les ambiances se succèdent dans une grande symphonie majestueuse, où l'acoustique se mélange à l'électrique. Difficilement classifiable (quel vilain mot), Didier Laloy s'élève en chantre de l'accordéon progressif.

 

pochette tesi.jpgTESI, Riccardo .- Solo [91 ITA]

14 vignettes qui revisite la musique traditionnelle italienne par un maître de l'accordéon diatonique. Virtuose sans être démonstratif, Riccardo Tesi n'en oublie jamais la musicalité. Tourbillonnant ou serein, chaque morceau nous emmène ou plus loin ou ailleurs. Mais ce n'est pas possible ! Il ne peut pas se renouveler et nous étonner à chaque morceau ?! Si !
Quand on vous disait que l'accordéon n'a pas de limite...

 

 

Tous ces disques sont disponibles à la médiathèque, section audiovisuelle. Ils vous attendent, même si leurs maîtres sont déjà partis ailleurs dans ces lieux insoupçonnés où l'imaginaire est sans frontières.


Les commentaires sont fermés.