Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2009

La Sélection des Disq'uteurs

Qu'est-ce que les Disq'uteurs ?

Vinyle : « Armes inégales » de CASTELHEMIS (écoutes : « le Petit Landais » et « l'Armée »)

castelhemis.pngCastelhemis est un chanteur d'origine parisienne qui eu son heure de gloire à la fin des années 70 et au début des années 80. Peu médiatisé, mais bénéficiant malgré tout d'un bel engouement populaire, il rassembla un vaste auditoire autour d'un mélange de folk et de musique sud-américaine allié à des textes libertaires et fantaisistes. Résolument régionaliste, antimilitariste et anti-nucléaire, on retrouve ses grands classiques comme « le petit landais » et « l'armée » sur « Armes inégales », son disque de référence. Aujourd'hui, Castelhemis a troqué ses habits de troubadour contre une toque de restaurateur !

 

Vinyle : COMPILATION .- An anthology of African music : Ba-Benzélé Pygmies, collection Unesco (écoutes : « Hindewhu » + « Berceuse »)

pygmees.png

Sans transition, nous enchaînons ces « disq'utions » parmi les Pygmées d'Afrique centrale, peuple de chasseurs vivant dans les forêts équatoriales et caractérisés par leurs petites tailles (ce que veut d'ailleurs dire le terme pygmée du grec « haut d'une coudée »). Nous avons l'impression de revenir aux sources de l'humanité avec un premier morceau, flûte rudimentaire et voix, suivi d'une berceuse où deux voix de femme se mêlent à des percussions corporelles. Ici, la musique est fonctionnelle, basée sur la répétition, et dans son plus simple appareil. Loin de nos musiques habituelles, ces collectages, au plus près de l'os et de la chair, nous embarquent pourtant immédiatement. Nous restons fascinés.


CD : « Amicalement blues » de H.-F. THIEFAINE et Paul PERSONNE (écoute : « Amant sous contrôle)

Thiefaine-Personne.pngD'une dimension à une autre, un nouveau bond dans l'espace et le temps nous ramène sur un terrain plus connu avec la rencontre autour du blues de Thiefaine et Paul Personne. Nous sommes divisés : certains, déçus, cherchent vainement l'essence du blues dans ce disque bien français qui apparaît factice dans sa démarche. Pourtant, l'univers de Thiefaine s'accorde bien avec son compère guitariste et les morceaux sont efficaces. On finit par se mettre d'accord : il s'agit là plus de chansons à tonalité blues qu'un vrai disque de blues, râpeux, rêche et bleu dans l'âme. Ne boudons donc pas notre plaisir.

 

Vinyle : « Welcome to the canteen » de TRAFFIC . (écoutes : « 40 000 Headmen » et « Shouldn't have took more than you gave ») et « On the road » (écoute : Shoot out at the fantasy factory)

traffic.jpgTraffic est aujourd'hui un groupe presque oublié. Et pourtant quel groupe ! Créé en 1967 par Steve Winwood, futur comparse de Clapton dans le super-groupe éphémère Blind Faith et chanteur claviériste aux sonorités soul et jazz, Traffic a marqué son époque et laissé des disques électrisants tel ce live « Welcome to the canteen » enregistré en 1971. Au cours de son écoute, les oreilles affutées des disq'uteurs ont trouvé que le titre « Shouldn't have took more than you gave » était basé sur la même grille d'accord que « Sweet home Alabama », le célèbre titre des Lynyrd Skynyrd (enregistré 3 ans plus tard). A noter, l'arrivée toute fraîche dans le groupe du percussionniste Ghanéen Rebop Kwaku Baah qui apporte une touche africaine insolite à la musique de Traffic.

 

CD : COMPILATION .- Best of Ethiopiques (écoutes : Mahmoud Ahmed, « Erè mèla mèla », « Mètché Nèw »)

Ethiopiques.jpgNous voici repartis en Afrique. Nous sommes dans les années 70 et la musique bouillonne en Ethiopie, mélange jazz, funk et sonorités traditionnelles. Stupeur et tremblements, les disq'uteurs n'en croient pas leurs oreilles. Tel un charmeur de serpent, le saxophone omniprésent et la basse hypnotique nous envoûtent. On doit à Francis Falceto l'exhumation de ces trésors restés trop longtemps enfouis et que l'on redécouvre désormais à travers cette mirifique collection des « Ethiopiques ». Indispensable.

 

CD : « Weather's coming » de Phoebe KILLDEER and the Short Straws . (écoutes : « Paranoia » et « looking for a man »)

phoebe killdeer.jpgPhoebe Killdeer est une jeune chanteuse d'une grande expressivité. Elle possède une voix très cinématographique et sa musique se baigne délicieusement dans les eaux marécageuses d'un Tom Waits. Elle ne déparerait pas dans un épisode de « Twin Peaks » en crooneuse mystérieuse sur du Badalamenti. Et bien sûr, Nick Cave n'est pas loin...Tiens ! On dirait Kas Product (duo de new-wave français du début des années 80, originaire de Nancy) lance un disq'uteur. Le disque est très varié tout en conservant une belle unité. C'est assurément une révélation dont vous ré-entendrez parler. Coup de cœur ! (dans le style, vous connaissez peut être déjà Moriarty ? Non ?)

 

CD : NOUVELLE VAGUE / The CLASH / XTC (écoutes : comparaison des versions de  « Guns of Brixton » et « Making plans for Nigel »)

nouvelle vague.gifPuisqu'on parle de Phoebe Killdeer, n'en restons pas là et profitons-en pour découvrir le groupe Nouvelle Vague dont elle fut une des chanteuses du deuxième album. Bonne idée, d'autant plus que sur leur premier disque, la grande découverte, ce fut Camille ! On connaît depuis le parcours de la demoiselle. Mais Nouvelle Vague, qu'est-ce que c'est ? Un projet musical piloté par deux nez fins Marc Collin et Olivier Libaux qui ont transformé les classiques post-punk et new-wave en pépites acoustiques teintées de bossa-nova. Un dépoussiérage en bonne et due forme qui nous révèle la pulpe sucrée de ces standards intemporels. Aux Disq'uteurs, nous nous sommes amusés à comparer versions originales et versions remaniées du « Guns of Brixton » des Clash et de « Making plans for Nigel » de XTC. Nous n'en sommes toujours pas revenus.

 

CD : « Songs of an other » de Savina YANNATOU (écoute : « Sareri hovin mernem »)

Savina Yannatou.jpgAccompagnée de son orchestre Primavera en Salonico (accordéon, kalimba, quanun, ney, oud, guitares, tamboura et percussions), la chanteuse grecque Savina Yannatou revisite les folklores méditerranéens et est-européens, de l'Italie au Kazakhstan en passant par l'Arménie, la Bulgarie, la Serbie, l'Albanie et bien sûr la Grèce. La soirée se termine bientôt, la nuit est tombée et la fatigue se fait ressentir. Ce disque arrive à point nommé. Il nous apaise, nous rend serein de toutes nos découvertes. Quelle grâce. Quelle plénitude. Beau voyage.

 

CD : « Together through life » de Bob DYLAN (écoutes : « Beyond here lies nothin » et « It's all good »)

bob dylan.jpegMais il faut rentrer chez soi. Le dernier opus de Bob Dylan, légende vivante de la musique américaine, de la musique tout simplement, s'installe dans le lecteur pour nous y aider. Une voix de vieux bluesman se met alors à rugir, rocailleuse à souhait. Le premier morceau, bien rythmé, est emmené par l'accordéon de David Hidalgo, ancien leader de Los Lobos. Les chansons se baladent entre tex-mex et blues du sud profond. C'est sur « It's all good », chanson à l'ironie mordante, mais qui conclut bien notre soirée, que nous nous levons. La musique est lancinante, répétitive et nous entraîne doucement vers la sortie. Bonne nuit.

 

Les commentaires sont fermés.