Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2012

Compte-rendu des disq'uteurs (septembre 2011)

Les disq’uteurs

Lundi 24 septembre 2012

Qui dit nouvelle année, dit nouveautés ; une nouvelle responsable de la section audiovisuelle : Aurélie Eeckels, une nouvelle version : "A vos méninges" c'est à dire une session ouverte, sans thématique et un nouvel horaire : 20h.

 

GiovannGiovanna-Pessi-If-Grief-Could-Wait-Cover.jpga Pessi, Susanna Wallumrod, Jane Achtman, Marco Ambrosini .-If grief could wait / ECM Record (2011).

 Une ouverture toute en douceur et en originalité avec cet opus labelisé ECM. A la fois intimiste et singulier, il est le fruit d’une collaboration entre la harpiste suisse Giovanna Pessi et la chanteuse norvégienne Susanna Wallumrod, essentiellement fondé sur l’adaptation et l’arrangement de morceaux d’Henry Purcell. Pourtant jamais la musique du compositeur n’avait été présentée de la sorte car s’y mêlent des œuvres de chanteurs et compositeurs contemporains tels Leonard Cohen et Nick Drake, ainsi que des chansons de Susanna Wallumrod.

 

51ShiTulflL._SS500_.jpg

 Fela Ransome-Kuti & the Afrika's 70 with Ginger Backer .-Live / Signpost Record (1971)

 On enchaine avec un hommage à l'afrobeat, courant créé à Lagos par Fela Antikulapo Kuti à la fin des années 1960. Musique issue de rythmes traditionnels yoruba, fortement imprégnée de funk, jazz et de highlife, elle est apparue dans les années 1900 au Ghana. Fela Ransome Kuti (nom anglais hérité de son père) ne deviendra Fela Antikulapo Kuti, du nom de sa mère, qu'en 1979.

Grâce à son charisme, au rythme nouveau créé par son batteur Tony Allen et à la qualité de ses compositions, où il chante des textes engagés et satiriques, cette nouvelle forme musicale interprétée notamment par son groupe Africa 70, devient rapidement très populaire au Nigeria. Musique à la rythmique irrésistible, fondée sur peu d'accords joués en boucle par des guitares et claviers, agrémentée de riffs de cuivres puissants et mélodiques, est intimement liée au contexte politique et urbain dans lequel il a été créé. A travers elle s’exprime un fort mouvement contestataire qui proteste contre la mainmise des politiciens corrompus, le népotisme de l'oligarchie en place. Une réputation qui n'est donc plus à faire mais éventuellement à découvrir au rythme des solos de saxo ou de synthé et des percussions qui tiennent merveilleusement cette cadence endiablée!


mag01r.jpgMagma .-Kobaya / Seventhrecord (1970)

Bienvenue sur la planète Kobaya, et en vynile s'il vous plaît! On poursuit la rencontre avec les créateurs du zeuhl ; musique céleste, à tendance obsessionnelle, qui se veut novatrice et éternelle. Ce courant musical est une fusion de rock, de jazz moderne, de musique classique et d'éléments vocaux très riches qui peuvent parfois se rapprocher de l'opéra. Un sentiment de dureté se dégage des morceaux (marche militaires, rythmiques instables, chants à consonances teutoniques). Ce voyage initiatique, piloté par Christian Vandler nécessite tout de même plusieurs écoute et une bonne connaissance musicale pour aboutir à la "révolution intérieure".


Motley Crue .-Dr Feelgood / Elektra Record (1989)51sYSB37CUL._SL500_AA300_.jpg

Toujours dans la sphère rock, on découvre (ou redécouvre) Motley Crue, hardrockeurs au style heavy métal parmi lesquels on retrouve Tommy Lee et Nikki Sixx. Album le plus abouti du groupe, produit après une cure de sobriété collective!


batooza-logo-1.jpgBatooza .-Live 2007 (2007)

Nouveau venu, nouvelle découverte de ce groupe de "rap'n'reggae" festif strasbourgeois. Ce live nous fait découvrir un ensemble festif composé d'un nombre impressionant d'instrument tels que le trombone, le cor, la flûte, les percus, la guitare et la batterie. Des troubadours à suivre...


Avançant à grand pas dans la soirée, la fatigue grandissant et la concentration baissant, direction le Mali pour un "réveil" ensoleillé avec deux artistes connus et/ou reconnus ;)


salif-keita-m-bemba.jpg

Salif Keita .-M'Bemba / Universal (2005)

Légende malienne autant qu’africaine, Salif Keita est l’auteur de nombreux albums en solo. Signifiant Bembara, l'ancêtre, M'Bemba est le 11ème album de l’un des artistes africains les plus fascinants de ces dernières décennies.



CJ008.jpg

Habib Koité .-Baro / Contrejour (2002)

Habib Koité, lui aussi griot malien, professeur de guitare à l'INA (Institut National des Arts) à Bamako, s'inscrit comme une référence de la musique malienne. A travers son oeuvre; il nous livre, entre tradition et modernité, une autre vision de l'Afrique. Cet album, qui s'inscrit dans le prolongement direct de Ma ya, dévoile d’envoûtantes mélodies et des jeux de guitare incroyables. L’acoustique et les arrangements authentiques du disque reflètent le métissage subtil et enchanteur, des siècles de tradition malienne avec les influences occidentales. Et comme nous la confié un des disq'uteurs, "sa musique nous enveloppe pour nous faire voyager loin" ... très loin!

genesis-touch.jpg

 

 Genesis .-Invisible touch /Atlantic Record (1986)

Retour de l'autre côté de l'Atlantique avec cet album du groupe de rock bien connu, Genesis. Cet album, plutôt à consonnance pop sonne comme un album solo de leur chanteur Phil Collins.

 


Neil YoNeil_Young_y_Crazy_Horse-Live_Rust-Frontal.jpgung & Crazy Horse .- Live Rust / A2 Record (1979)

On poursuit avec le guitariste autodidacte et père du grunge Neil Young accompagné pour ce live de 1979 des Crazy Horse. Une version live pour une super ambiance éléctrisée et puissante qui nous plonge au sein de la foule!



Henri Tachan / Disc'AZ (1981)

114113995.jpgArtiste français moins médiatique que les autres chanteurs de son époque, Henri Tachan n'en est pas moins un fin lettré qui, comme Léo Ferré et tant d'autres, flirte avec Verlaine, Rimbaud et Baudelaire. Son goût musical pour Beethoven ou Schubert se ressent dans les sonorités de ses musiques. Chanteur inclassable, contestataire doux et non violent, ses chansons à l'humour noir bousculent le monde du spectacle et dénoncent une vision de la « connerie » et de la « bien-pensance » hypocrite. Les thèmes qu'il aborde sont ceux des auteurs des années 80 : l'armée, le clergé, les bourgeois, les médias et tant d'autres sont ainsi passés au crible de la rébellion de cette époque tout en restant d'actualité. D'autres chansons abordent des thèmes plus tendres, passant de ses coups de gueule à ses coups de cœur. Par son côté peu commercial, Henri Tachan est absent des médias. La télévision l'ignore, certaines radios diffusent encore ses chansons mais restent très minoritaires dans l'ensemble.

C'est ainsi que s'achève cette rentrée des disq'uteurs!

Rendez-vous à la fin du mois pour toujours plus de partage et de découvertes!

 

Lundi 29 octobre

« Une, deux, trois ou quatre !? » 

Venez nous faire découvrir différentes versions d’une même chanson

RDV à 20h à la section audiovisuelle



 

15:01 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.